•  

    She's Dead

    Bienvenue sur She's Dead, si vous êtes ici pour lire une histoire où "tout est bien qui fini bien" je suis au regret de vous signaler que ce n'est pas le bon lien, le côté violet du design qui fait un peu petite fille de conte de fée ou un truc dans le genre est justement là pour contraster avec l'histoire, parce qu'on ne peut pas dire que cette histoire est toute rose, loin de là même. Je ne vous cacherez pas que cette histoire est inspirée de faits réels, je vous prierez donc d'en tenir compte, merci.

    She's Dead

     ~~~~

    "Tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles" [Candide de Voltaire]

    Et bien non, c'est totalement faux, quand on vous vole votre innocence, quand on vous vole votre enfance, quand même une fois que vous réussissez à vous en sortir ça vous poursuit et vous détruit encore, quand il ne vous reste plus qu'à partir sans même dire au revoir, alors non, tout n'est pas au mieux dans le meilleur des mondes possibles...

     

    "Il y a neuf ans qu'elle nous a quittés... neuf ans... et aujourd'hui je vais tout vous raconter..."

    She's Dead

    ~~~~

     

    Shame on you

     

     

    De la honte, oui, c'est simplement de la honte qu'il faut ressentir dans ces moments là.

    Nous étions tous là autour d'elle, nous regardions tous la scène sans rien faire, non vraiment rien. Nous nous contentions de regarder, ou alors de demander à nos enfants d'aller jouer ailleurs, d'aller attendre le bus. Et nous la regardions, nous regardions sont père lui hurler dessus, la tirer par les cheveux, resserrer sa main autour de son bras et la secouer dans tous les sens à l'aide des prises qu'il avait sur elle. Nous ne faisions rien d'autre que regarder cette gamine pleurer et supplier qu'il la laisse tranquille mais nous ne faisions rien.

    J'ai tenté de dire à ce père de se calmer. Une fois. Mais ça n'a servit à rien, il n'écoutait pas.

    La seule chose qui a aidé cette gamine c'est l'arrivée du bus "Voilà le bus !" c'est la seule phrase qui a poussé son père à lâcher prise. Mais la gamine pleurait, elle avait mal, elle hurlait à son tour contre son père "JE TE DETESTE, JE TE HAIS, TU N'ES PLUS MON PERE !!!!!" et lui de répondre "Mais bien sûr, tu dis ça parce que c'est ta mère qui t'as monté la tête contre moi ! Mais tu verras quand tu grandiras tu regretteras tes paroles !"

    A partir du moment où sa gamine était hors de sa portée nous avons essayé de le calmer, mais pas avant. Avant nous n'avons fait que regarder et laisser faire.

    Et pourtant nous savions, oui nous savions que le soir venu cette gamine serait de nouveau à la merci de son père, nous savions que tout ça continuerait très certainement dans l'enceinte de leur maison, mais personne, non jamais personne de tous les gens qui étaient présents ce jour là n'a levé le petit doigt pour cette gamine, que ça soit au moment de la scène ou bien plus tard en sachant parfaitement ce qui se tramait dans cette maison.

    Et pourtant tout le monde savait...

    "Le pire c'est de savoir que tout le monde vous regarde sombrer mais que personne ne bougera le petit doigt pour tenter de vous sauver"

    She's Dead

     

     

     

     

    Cette histoire à été écrite en mai 2008

     

    Répertoriée sur Il était une fois


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique